JOUR 08

Pierre Andrieux:

Johann Bernard:

« Le chemin de Bernard », extraits.

Amélie Boileux et Simon Rayssac:

Joan Coldefy:

Charlie Devier:

Arnaud Ducasse:

Mathieu Le Breton:

Irwin Marchal:

Amandine Pierné:

Fabien Saleil:

« La perspective noircissure »,
Bois et tirages argentiques sur plaques de verre.
120 x 80 x 200 cm env.

« Le « Point de vue » peut s’entendre à la fois comme l’affirmation d’un évènement visible et comme son empêchement. Cette mise en question du visible à travers diverses opérations de transferts ou d’inversions met en place une véritable syntaxe de la reproductivité.

De mes déplacements je garde des images. Dans les espaces que je parcours, je fabrique mon outil photographique sténopé qui me permet de produire de très grands formats en négatif et par l’outil de captation numérique j’élabore une collection de matière, et de situations. De la récolte à l’atelier j’expérimente mes processus de transfert. Une association se créer avec ma pratique de constructeur et de sculpteur.

Mon travail de volume et de dessin de formes s’attache à rechercher l’élévation du monument et des stratégies de sacralisation. J’opère donc une alchimie entre des rituels de construction urbaine et d’une superstition sauvage. »  Fabien Saleil.